04/06/2014

PAGE D'ACCUEIL

cvm3c

Photo CVM

 

 

MENU

 

 

Les Oiseaux Bleus

La Cerise

La Belle Oubliance

La Seconde Chance de Corentin

Glanes de mes errances

Contes du vieux trouvère

 

 

Cathédrale Blg

 

photo CVM

11:34 Écrit par CVM | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

CONTES DU VIEUX TROUVÈRE

 

CONTES VT BL 1000 - Copie.jpg

Contes © Editions Chloé des Lys (2014)

 

PRESENTATION DES CONTES DU VIEUX TROUVERE :

"N'est pas héros qui veut, il faut qu'il y ait des hydres et des dragons."

                                                                                        Jean-Paul Sartre, Les Mots

 

Il était une fois...

au temps des heaumes et des hauberts,

des dragons et des fées,

des loups-garous et des vouivres,

des djinns et des tapis volants,

des philtres et des élixirs,

des sortilèges à conjurer,

et des belles captives à délivrer...

Il était une fois...

de vaillants chevaliers aux prises avec les forces du Mal.

* * *

Dans ces contes de fées inspirés des veillées d'antan, l'auteur prend plaisir à relayer nos trouvères médiévaux pour illustrer le goût de l'aventure, du mystère et du merveilleux toujours présent chez l'homme.

CINQ CONTES DE FÉES CHEVALERESQUES

 1. LA SARRASINE :

         Le jeune chevalier Eloi de Clairac part en Terre Sainte avec la ferme intention de délivrer Robin, son frère templier qui croupit dans les geôles du calife de Bassour et est devenu le jouet de la belle Roxane, la fille du cruel Sarrasin. Aidé par Bertrand, un rude hospitalier, le jeune Clairac est ainsi plongé dans le monde enchanté des Contes des Mille et une Nuits.

 2. LES LICORNES BLEUES :

        Renversés par un sanglant coup d’Etat, le duc et la duchesse d’Arvois meurent en laissant trois jeunes orphelins : Chloé, Gala et Hugues. Les enfants, recueillis par Vesper, la fée qui commande aux licornes bleues, sont entraînés à monter les chevaux légendaires et à manier l’arc vengeur pour renverser le tyran qui a fait périr leurs parents et recouvrer leur légitime héritage.

3. L’HERMAPHRODITE :

        Après le massacre de ses parents, les souverains d’Organdie, et de son frère jumeau, la princesse Bénédicte se voit transformée en hermaphrodite par Némésis, la déesse de la vengeance. Avec son corps d’homme, elle pourra combattre le féroce Morgon, commanditaire de la tuerie, mais comment pourra-t-elle répondre à l’amour qu’elle éprouve pour le prince Kaherdin ?

 4. LE CHEVALIER NOIR :

        Pour sauver sa fille Sarah, victime de l’infâme sorcière Sargasse, Gilles le Galois, le Chevalier Noir, doit affronter et vaincre sept monstres fabuleux : un ogre, un centaure, une goule, une nymphe, un gnome, une vouivre et un loup-garou. Sept combats éprouvants, dans un monde démoniaque, de magie et de merveilles.

5. LA TOUR AU LIERRE :

        Le prince Renaud, contraint de régenter le royaume de Hautefagne en l’absence de son père et de ses frères aînés partis à la Croisade, se morfond en rêvant aux hauts faits dont il aurait pu être le héros en Terre Sainte. Sa mythomanie le pousse à organiser l’enlèvement de la princesse Oriane, sa promise, et à la séquestrer dans une tour, pour lui apparaître finalement en vaillant libérateur.

  

 © CVM & Editions Chloé des Lys (2014)

 

La Chevalière.JPG

photo © CVM

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS

    Ce livre est un recueil de nouvelles d'un seul auteur. Nous avons l'occasion de suivre 5 héros qui mènent des quêtes pour se sauver, se venger.... Et tout cela se passe au Moyen-Age.

- Eloi va faire son possible pour sauver son frangin de la terrible Roxane.
- Hugues et ses sœurs vont venger, avec l'aide de la fée Vesper, la mort de leurs parents.
- Bénédicte va être victime d'un sortilège qu'elle a elle-même demandé.
- Gilles, quant à lui, devra braver tous les dangers en réalisant les caprices d'une méchante sorcière pour sauver sa fille.
- Et pour finir, le jeune prince Renaud va en faire voir de toutes les couleurs à sa belle car il a toujours rêvé d'aventure, et forcement elle doit en faire partie.

     Nous pouvons retrouver dans quelques phrases l'esprit un peu tordu du Moyen-Age. La lecture de la première histoire m'a pris un peu plus de temps que les autres car il a fallu s'habituer au vocabulaire assez spécial. J'ai vraiment mangé ce livre. Ca fait du bien de changer de style de temps en temps.

                                                              La patate

 

                                                                                                  * * *

Commentaire d’Edmée De Xhavée

Aaaaaaaah tiens, un Christian Van Moer... oui peut-être un vocabulaire un peu académique, c'est un poète aussi, et il connaît toutes les magies des mots mais aussi... il sait écrire de magnifiques histoires.

Edmée De Xhavée  

dans la patate bouquine  [ 6 avril 2015 ]

                                                                                                 * * *

 

Fiche de lecture de Christine Brunet

    Voilà quelques semaines, je terminais "Contes du vieux trouvère" de Christian Van Moer. Comme toujours avant de rédiger ma fiche de lecture, j’ai posé le recueil au dessus de la pile des livres en attente d'une "chronique". J'aime lorsqu'un texte, une histoire fait son chemin dans mon imaginaire et parfois, le voyage est plus long, plus intense. 

    J'adore les contes : ce sont les premiers textes qui m'ont été lus (j'ai un "grand livre des fées" que j'ai dû engloutir une bonne centaine de fois) et je crois que ce sont ces textes qui m'ont donné envie de lire puis d'écrire. Donc, tout naturellement, lorsque j'ai vu que Christian Van Moer (un auteur que je lis toujours avec grand plaisir) publiait un recueil de contes, j'ai sauté sur l'occasion mais avec une légère réticence : les contes médiévaux, pas forcément ce que je préfère (ben oui, les chevaliers et les romans de chevalerie, pas ma tasse de thé). Mais comme j'aime les dragons et les fées, je me suis laissée convaincre et porter, au fil des pages, dans ces récits bourrés d'action, de héros, de fées et de créatures magiques, de félons, et de sorcières. Pas déçue, loin de là ! J'ai même adoré et... relu pour faire bonne mesure ! 

    Christian nous propose cinq contes émaillés d'un vocabulaire médiéval qui donne du poids et de la véracité à ses histoires. Ses héros sont attachants, les méchants très méchants, les vengeances douces mais avec leur revers de la médaille. L'atmosphère est électrique, remplie de magie, parfois de violence et de méchanceté... Ce côté "humain" donne plus de poids au côté extraordinaire et "surnaturel" des histoires. Comment ne pas se laisser emporter dans cet univers peuplé d'hippogriffes, de licornes bleues, de tapis volants et de philtres d'invisibilité, de géants borgnes et de malédiction ? 

    A découvrir que vous soyez adulte, ado ou enfant, n'hésitez pas !

Il était une fois...

de vaillants chevaliers aux prises avec les forces du Mal...

    Tout un programme , n'est-ce pas ?

Un coup de cœur !

 

Christine Brunet  [ le 17/05/2015 ]

                                                                                                    * * *

10:57 Écrit par CVM | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2014

GLANES DE MES ERRANCES

 

GDME Blog.jpg

Poésie lyrique  ©  Editions Chloé des Lys  (2012)

 

PRESENTATION DE GLANES DE MES ERRANCES

 

Le soleil, la mer, la montagne...

La ville, la campagne...

Le rêve, le cauchemar...

Le temps, l'au-delà et les dieux...

Mais surtout la femme et l'amour...

 

Dans ce recueil, l'homme s'arrête un peu. Rassemblant une brassée de souvenirs au parfum nostalgique ou au goût amer, il livre quelques échos d'une existence tant rêvée que vécue, un regard sur son passé, sans rancoeur contre la Destinée, avant de reprendre sa route d'esthète épicurien.

Hymne à la Beauté, à l'Amour et à la Vie, ce recueil lyrique à l'écriture soignée et à la métrique rigoureuse plaira aux amoureux de la poésie.

 

CVM

 

C1 c.JPG

  Photo CVM

 

COMMENTAIRES

J'ai lu GLANES DE MES ERRANCES  de Christian Van Moer

par ROLANDE MICHEL

 

Chez ce poète né, culture et poésie se marient avec bonheur en rimes d'une incontestable élégance.

Comme issus d'une source intarissable, les mots créent la magie. Le temps se fige... L'amour est là. Partout. Toujours.

Aimer est le grand point. Qu'importe la maîtresse... Par ces vers de Musset, Christian Van Moer introduit "les Estivales".

A travers des gens simples, croisés par hasard, à la rue Saint Piat, au Jardin de la Reine, ou encore sur le parvis de la cathédrale, il chante Tournai, SA VILLE.

Hélas, le progrès tue ! Peu à peu, l'asphalte recouvre les pavés et étouffe l'écho d'un passé qui raconte le temps, celui des colporteurs, du joueur de limonaire, des calèches, du peuple en colère...

"Nocturnes" nous le confirme, la vie n'est pas que joies. Comme l'écrivait Baudelaire, Je cherche le vide, et le noir....

Quelle que soit notre condition, nous pourrions avoir envie de fuir le présent, la réalité, rechercher l'oubli et nous enliser dans des paradis artificiels, comme ces "paumés, noyés dans leur cafard".

Ces paumés, le poète les aime. Peut-être parce qu'ils sont humains, tout simplement ?

Hélas, "Plaisir d'amour ne dure." et comme lui, l'été s'achève.

Vient alors l'appel à rejoindre le dieu Pan, là où le temps s'arrête et où on vit, au rythme des veillées.

 

Rolande  MICHEL,  in forum de Chloé des Lys 28/10/2014

 

 

 

18:33 Écrit par CVM | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |