03/02/2014

GLANES DE MES ERRANCES

 

GDME Blog.jpg

Poésie lyrique  ©  Editions Chloé des Lys  (2012)

 

PRÉSENTATION DE GLANES DE MES ERRANCES

 

Le soleil, la mer, la montagne...

La ville, la campagne...

Le rêve, le cauchemar...

Le temps, l'au-delà et les dieux...

Mais surtout la femme et l'amour...

 

Dans ce recueil, l'homme s'arrête un peu. Rassemblant une brassée de souvenirs au parfum nostalgique ou au goût amer, il livre quelques échos d'une existence tant rêvée que vécue, un regard sur son passé, sans rancoeur contre la Destinée, avant de reprendre sa route d'esthète épicurien.

Hymne à la Beauté, à l'Amour et à la Vie, ce recueil lyrique à l'écriture soignée et à la métrique rigoureuse plaira aux amoureux de la poésie.

 

CVM

 

C1 c.JPG

  Photo CVM

 

COMMENTAIRES DES LECTEURS

J'ai lu GLANES DE MES ERRANCES  de Christian Van Moer

par ROLANDE MICHEL

 

Chez ce poète né, culture et poésie se marient avec bonheur en rimes d'une incontestable élégance.

Comme issus d'une source intarissable, les mots créent la magie. Le temps se fige... L'amour est là. Partout. Toujours.

Aimer est le grand point. Qu'importe la maîtresse... Par ces vers de Musset, Christian Van Moer introduit "les Estivales".

A travers des gens simples, croisés par hasard, à la rue Saint Piat, au Jardin de la Reine, ou encore sur le parvis de la cathédrale, il chante Tournai, SA VILLE.

Hélas, le progrès tue ! Peu à peu, l'asphalte recouvre les pavés et étouffe l'écho d'un passé qui raconte le temps, celui des colporteurs, du joueur de limonaire, des calèches, du peuple en colère...

"Nocturnes" nous le confirme, la vie n'est pas que joies. Comme l'écrivait Baudelaire, Je cherche le vide, et le noir....

Quelle que soit notre condition, nous pourrions avoir envie de fuir le présent, la réalité, rechercher l'oubli et nous enliser dans des paradis artificiels, comme ces "paumés, noyés dans leur cafard".

Ces paumés, le poète les aime. Peut-être parce qu'ils sont humains, tout simplement ?

Hélas, "Plaisir d'amour ne dure." et comme lui, l'été s'achève.

Vient alors l'appel à rejoindre le dieu Pan, là où le temps s'arrête et où on vit, au rythme des veillées.

 

Rolande  MICHEL,  in forum de Chloé des Lys 28/10/2014

***

INÉDIT NOUVEAU A LU GLANES DE MES ERRANCES

... Christian VAN MOER est un vrai poète et Glanes de mes errances un excellent recueil.... Avec de ces trouvailles de langue qui m'enchantent...

in INÉDIT NOUVEAU272

 

 

 

18:33 Écrit par CVM | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |